Arrosage Et Elagage De Vos Plants De Marijuana

I love marijuana watering and pruning

Arrosage et élagage de marijuana

Créer une récolte saine de marijuana comprends bien plus que juste mettre vos plants en terre. C’est désormais le moment de fournir avec attention l’eau pour votre récolte tout en gardant les plants en forme et coupés par un élagage judicieux. Soyez surs qu’il y a assez d’eau disponible sur votre site de culture. Si vous arrosez et élaguez vos plants de marijuana de la bonne manière, cela augmentera énormément la récolte.

Ce n’est un mince exploit d’enjôler vos plants de marijuana pour qu’ils vivent puis leurs donner un foyer permanent. Maintenant que vous êtes officiellement en train de cultiver votre propre récolte, vous voulez être surs que tout votre dur travail ne soit pas gaspillé en perdant vos plants juste avant qu’ils atteignent la maturité. Encore une fois, il s’agit essentiellement d’un problème de  « retour aux bases ». Un arrosage régulier et un élagage judicieux sont les deux clés pour s’assurer une culture prospère de plants de marijuana récoltable.

Arroser votre culture

Il y a une croyance assez répandue selon laquelle le cannabis pousse au Mexique – et que le Mexique, selon tous les films de cowboy, est désert  et peut donc vivre avec très peu d’eau. La vérité est que les plants de marijuana aime l’eau autant que les autres espèces et les cultivateurs doivent anticiper que lorsque les plants grandissent en taille et produisent davantage de feuillage, ils auront besoin progressivement de plus d’eau pour maintenir une bonne santé. Lorsque vos plants feront 30 cm ou plus, ils auront besoin de près de 4,5 litres d’eau par plant par jour.

 

C’est à ce moment qu’un bon planning et une bonne sélection de votre emplacement payent. Sauf si vous avez eu la chance de planter sur un point d’eau ou quelque part où l’eau est assez proche de la surface pour que les plants trouvent eux même l’eau dont ils ont besoin, il est très probablement qu’ils aient besoin d’un arrosage quotidien pendant les jours les plus chauds et les secs de l’été (Juillet et Aout dans la plupart de L’Amérique du Nord)

Élaguer les feuilles

Une des avantages de cultiver votre propre herbe est que vous pouvez apprécier certains bénéfices même avant que les plants aient commencé à montrer leur genre. Certains cultivateurs d’herbe ont une philosophie de non intervention; refusant de couper les plants et en laissent juste la nature suivre son cours. Mon expérience m’a mené à différentes conclusions qui me font croire qu’un élagage contrôlé est crucial pour atteindre une santé, une croissance et un contenu en THC maximal.

“L’élagage” est un processus de base au cours duquel un cultivateur de plantes coupe les parties mortes (ou même vivantes) d’un plant.  L’idée est qu’en enlevant un peu de matériel, le cultivateur va en fait s’assurer de la survie de la plante en général.

 

Elaguer des feuilles pales, jaunissantes ou au bout marron, proprement, avec des ciseaux ou un couteau pointu est comme exciser un tissus mourant sur une plaie humaine. Les feuilles jaunes, mortes, sont un fait de la vie lorsque les branches les plus basses sont cachées par un feuillage de plus en plus dense au-dessus d’elles. Tant que les feuilles en train de mourir sont attachée au plant parent, elles tirent certaines de leur ressources. Les feuilles affectées se détachent à la base de leurs tiges et tombent éventuellement, mais une petite entaille de la tige sur une feuille qui montre des signes de décompositions est moins difficile pour le plant parent que supporter une feuille mourante jusqu’à la fin. Plus de ressources sont acheminées vers de nouvelle croissance, résultant en des plants larges, et en bonne santé lorsqu’ils sont à maturité.

Elaguer augmente aussi la croissance en favorisant la formation de nouvelles branches. Quand un jeune plant atteint son étape forte et énergétique, lorsque qu’il a au moins des feuilles lobées à huit paires, vous devriez commencer à voir de petites croissances vertes comme des cheveux germant de le base du système de feuille où ils rencontrent la tige principale. A ce moment, le plant devrait faire germer une paire de nouvelles feuilles de son sommet chaque jour, certaines pourraient être aussi larges que la main d’un homme, chaque feuille supérieure va faire germer une paire de ces petites branches. Plus de branches signifient plus de bourgeons,  et dès que la paire de jeunes branches commence à germer leurs propres feuilles de n’importe quel côté, j’enlève les grandes feuilles à cinq ou sept loves qui leur ont donné naissance.

 

Laissés à eux-mêmes, les feuilles à forme vont devenir jaunes puis tombées de toutes façon lorsque les branches à leur base vont commencer à faire pousser leur propres feuilles; en élaguant les feuilles à formes en avance, j’aide les plants en difficulté assez pour maximiser leur croissance pendant une période courte de croissance, mais pas trop pour que leur ressources ne soient pas accaparées.

Comme un bodybuilder humain, le but est de faire pousser des tissus en forme et robuste par l’accentuation tout en le nourrissant des nutriments nécessaires pour rendre l’intégralité de son corps plus robuste et plus fort. Je prends seulement les feuilles les plus grosses – au moins 10 cm e long, sans compter la tige – et seulement celles avec des branches en pleine santé qui ont déjà commencé à pousser à leur base. ça apporte du soleil à ces feuilles plus petites situées en dessous de ces grandes feuilles, tout en les forçant à pousser et à reprendre la production de chlorophylle perdue en enlevant les feuilles à forme.

Une autre méthode pour inciter la croissance des branches et d’enlever les extrémités des branches. Dans la plupart des cas, coupez les extrémités des plantes et des branches favorise la croissante des branches, mais cela retarde également une plus grande longueur jusqu’à ce que ces extrémités soient guéries et qu’une fourchette de deux nouvelles extrémités de branche ait poussé. Les partisans de cette pratique soutiennent que cela rend le plant plus fin et plus feuillu, avec davantage de feuilles. Mon impression est que le retard de croissance de la longueur n’est pas compensé par l’augmentation de la croissance de nouvelle branche, et que couper les extrémités n’entrainent pas sensiblement une croissance du feuillage.

 

Les dangers lorsque l’on élague trop

Trop élaguer est une erreur très commune et compréhensible; une fois que les feuilles de votre propre herbe ont atteint un niveau suffisant de THC pour rendre un fumeur moyen bien défoncé, alors il est assez tentant de l’apprécier plus souvent que vous le feriez avec de l’herbe achetée dans un sac. C’est super, et c’est marrant de partager les fruits de votre travail avec vos amis, mais gardez toujours en tête que le meilleur reste à venir, lorsque les femelles vous donneront de gros bourgeons épais et collants qui vous défonceront en moins de trois bouffées. Cela paye – littéralement – de ne rien faire qui pourrait gêner l’étape de croissance de l’été d’un plant, qui pourrait aussi avoir des conséquences sur son étape de production de fruit plus tardive.

Suivre les instructions déjà données sur l’élagage des feuilles vous aidera à éviter de surfacturer, mais voici quelques conseils de mains vertes : ne jamais prendre une feuille qui n’a pas de branches en train de germer sur sa tige de base ; ne jamais prendre toutes les feuilles d’une tige ou d’une branche; ne jamais casser la tige de la feuille mais toujours les couper avec un couteau aiguisé ou des ciseaux; toujours arroser un plant immédiatement après que vous l’ayez élagué – préférablement avec des nutriments pour plantes – pour diminuer le chocs et aider la nouvelle croissance.

 

 

Vous élaguerez probablement beaucoup de feuilles de vos plants au cours de mois d’été, et j’ai le regret d’admettre qu’elles ne vaudront pas le coup d’être fumées avant que vous plants aient trois mois. Cela prendra probablement aussi longtemps pour que les plants atteignent le pic de leur niveau de THC repoussant les insectes, un cycle qui correspond difficilement et sans coïncidence aux cycles de vie des insectes mangeurs de plantes. Si un plant a été élagué avec attention et tourmenté doucement, ses feuilles auront acquis suffisamment de THC pour qu’elles vaillent vraiment le coup d’être fumées vers la mi-juillet. Cela ne fait pas de mal de tester de fumer quelques feuilles avant ça, juste pour voir si vous êtes chanceux, mais dans la plupart des cas, vous vous retrouverez à jeter les feuilles élaguées pendant à peu près les trois premiers mois parce qu’elles ne vous rendront tout simplement pas défoncé. Débarrassez-vous de ces feuilles impuissantes, préférablement en les brulant, car si une chose est pire que se faire prendre pour possession de marijuana, c’est bien de se faire prendre pour possession de marijuana pourrie.

C’est suffisant pour faire pleurer un fumeur dédié, mais j’ai vu des gros plants d’herbe mature qui avait atteint l’âge adulte sans l’attention correcte, et dont les niveaux de THC étaient tellement bas que même les bourgeons ne méritaient pas d’être fumés. Au cours des années, j’ai développé une théorie selon laquelle un élagage judicieux augmente en fait les niveaux de tetrahydrocannabinol (THC) produit par le plant en pleine croissance.

 

Il apparait que le THC, comme les huiles sur les herbes à chat qui rendent les chats euphoriques, est en fait un repoussant à insecte. Seuls quelques insectes mangeront la marijuana dans sa phase de ramification, et encore la plupart du temps très peu (à l’exception des limaces) car les insectes deviennent défoncés. Tailler stratégiquement, juste assez pour garder un plant légèrement en difficulté, peut augmenter sa production de repoussant naturel à insectes à des niveaux assez impressionnant.

Les signes visuels que les feuilles ont besoin d’élagage sont notamment les extrémités marron, le jaunissement, des lobes à moitié dévorés et n’importe quel signe de flétrissement. Enlevez n’importe quelles feuilles où des branches poussent à leur base, en prenant les feuilles les plus hautes, vous entrainerez une croissance plus rapide des feuilles plus petites situées en dessous.

Robert

Do you want to learn more about growing marijuana?

Let me give you my Marijuana Grow Bible! Just tell me where to send it.
You will get the detailed Plant Care Guide as a bonus. All for free.

Enjoyed my article? Share it with your friends. Click a social button down here and make the world a greener place

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <span style="">